Bach, ma femme et moi

De Catherine Fuchs

Festival de Saint-Gervais “Arts sacrés en dialogue”

du 5 au 8 et du 12 au 15 mars 2024 à 20h.

Salle Trocmé, 2 rue du Jura 1201 Genève

Réservations
par courriel : info@saulerier.ch

Durée du spectacle : 1h10

Cette pièce est un seul-en-scène. René est musicologue, retraité et veuf, mais ça, on ne le saura pas tout de suite. Pour le sortir de sa dépression, un de ses amis lui a proposé de participer à une série de conférences grand public, intitulées « 60 minutes sur… ». Il a finalement accepté et a choisi de parler de Bach, le plus grand compositeur de tous les temps selon lui, et le seul dont la musique lui permet de ne pas tout à fait désespérer. Il a pris la chose très au sérieux. Pendant une heure, il va tenter de suivre ses notes, de présenter cette œuvre immense, mais il sera vite dépassé par l’émotion, les souvenirs et l’image de sa femme qui viendra l’obliger à se poser les questions qu’il a toujours évitées, comme celles de la mort, de la foi et de l’indicible. La conférence va vite sortir de ses gonds…

Ici, on questionne l’inspiration artistique et ses sources. René, s’est toujours refusé à lier la beauté éblouissante de la musique de Bach à son sens sacré, et ce, contrairement à sa femme. Son exposé, qui devait être factuel et explicatif, va en fait devenir un dialogue, imaginaire, mais constant, et incarner ce débat de fond dont le spectateur sera le juge ultime : une telle beauté aurait-elle été possible sans l’espoir qu’elle représente ?

Texte
Catherine Fuchs

Mise en scène
Cyril Kaiser

Jeu
Christian Robert-Charrue

Costume et accessoires
Cinzia Fossati

Son
David Kretonic

Lumières
Jean Keraudren

Administration
Eva Kiraly

Une production du Théâtre du Saule rieur